DE CELLÈS Aliénor

Drafter, Painter
France

Biography

Parcours

Je  suis née à Saint Raphaël en 1972 dans des rouleaux de tissus. L’artisanat, la confection, le bruit des machines à coudre, les patronages -la mode côté coulisses-plutôt que paillettes, la création artistique  sous toutes ses dimensions- m’accompagnent depuis ma petite enfance.  

Peut-être est ce pour cela que je n’établis nulle ligne de démarcation entre mes différentes activités artistiques :

 Je suis en même temps créatrice de mode, chef d’entreprise, styliste, dessinatrice, peintre, animatrice d’ateliers. Cette absence de cases et de conventions est le fil conducteur de ma vie d’artiste, mon éclectisme, mon champs des possibles, ma liberté.

Après un baccalauréat en arts plastiques puis un BTS d’expression visuelle, j’intègre la faculté des sciences de l’art à Toulouse en 1992 et je finance mes études en créant des motifs textiles, en dessinant des portraits, et des mosaïques pour des boutiques.

En 1996, je m’installe à Paris et je prends la direction artistique de la maison de couture Blancs Manteaux jusqu’en 2015.  

En parallèle, en 2002, j’ouvre ma propre entreprise, bureau de création Alienor : 

 Je développe une entreprise de services et diffusions artistiques basée à Marseille, des commandes de costumes et des demandes diverses dans la conception.

Le dessin en reste la source. 

Je commence à exposer régulièrement mes peintures et mes dessins.

En 2007, de retour à Paris, je crée ma propre marque  mademoiselle alienor : des petites séries, du sur-mesure et du semi-mesure.

Je réponds à de nombreuses commandes d’illustration, ou de confections notamment pour la compagnie de théâtre Dos à deux(Brésil) ainsi que des commandes de costumes pour des séries TV, Pink Lady

Depuis 2015, je me concentre sur ma peinture et mes dessins. Tout en animant des ateliers pédagogiques de peinture en école maternelles et primaires et en continuant mon travail pour Larousse et Bash.

2017 est une année faste avec huit expositions en galerie à Paris et une avec la fondation Ricard en juillet 2017 sur l’île de Bendor.  

2018. En résidence artistique à Ici Montreuil, je travaille avec l’agent d’artistes, Didier Bierjon.

Démarche artistique 

Se dévoilent devant nous des portraits, encore des portraits et surtout des visages.   

A l’encre, à l’huile, en noir et blanc ou en couleur, au crayon ou à la gouache. Ils vous prennent d’assaut le regard, surtout à cause des yeux, immenses, inquiétants qui mangent les visages.  

Parfois, ces femmes et enfants, habités par l’étrange, semblent loucher imperceptiblement. Fernando Pessoa , le grand poète, parlait de l’intranquillité de l’âme; Aliénor vous assaille avec l’intranquillité de ses visages, figés et pourtant terriblement vivants.  

Elle a grandi dans les rouleaux de tissus et dans l’univers de la mode mais ce n’est pas le côté paillettes qu’elle en retient même si elle est capable de vous trousser quelques belles « fashionistas « en quelques traits et  croquis éblouissants.  

Outre l’enfance,  elle explore le monde de la mode dont elle connaît les coulisses  et toutes les facettes, ayant crée sa propre marque, été styliste, directrice de collection, directrice artistique… Elle en a surtout retiré le goût de l’observation des scènes de rue. 

Dans sa galerie de portraits, humour, causticité, tendresse, réalisme et poésie cohabitent. Reine du dessin, elle affectionne la gouache et les tons rompus, n’ayant pas son pareil pour distiller en quelques touches de couleur une ambiance blafarde, romantique ou inquiétante. Chez Aliénor, dont l’univers est singulier plutôt que brut, le réalisme avance masqué:

 Ce qui transparait de l’âme humaine sur la figure, cette « visagéité », elle la travaille avec une économie de moyens, sur un point de bascule,  posant des questions sans réponse sur l’énigme  que constitue un être. 

« Mes portraits sont des propositions sans certitude sans vérité absolue mais dans lesquelles le caractère d’une personnalité peut surgir, porté par le ressenti de celui qui regarde. » souligne l’artiste qui met à nu les faux semblants, habille les corps pour mieux déshabiller les âmes.” Brigitte Camus

Career Highlights

Expositions Personnelles 2020

Les magiciens, juillet-août, La fabrique-Emmaus, La Seyne-sur-mer

2019
D’ici, de là, décembre, Galerie Simona de Simoni Performance Isetan, octobre,Tokyo

2018
Bibis et compagnie, décembre, showroom J. Braitbart, Drôles d’oiseaux, Février, Galerie Art C.

2017
Miriade, janvier, Galerie MIM, Montreuil
Tohubohu, février, Galerie LaLoge, Paris
Psychopathologie de la mode, mars, galerie Art C.
Trait portraits, mai, Galerie des Tatas Flingueuses, Montreuil Embrouillamini, juillet, Galerie Ricard, Ile de Bendor
La liberté de vivant, septembre, Galerie Kibélé, Paris
Du vent dans les mollets, octobre, Galerie Saint Nicolas, Paris Paname jungle, décembre, Galerie Ici Montreuil

2016
Couleurs Confondues, novembre, Galerie Joseph, Paris

2014
Charivarty,octobre, Batofar,Paris

2013
La vie, son démêloir et les possibles mordants, février, Galerie Saint Honoré

Expositions collectives 2020

Les rencontres du dessins, juin, Galerie Bridaine 2019

Les rencontres du dessins, mars, Galerie Bridaine, 2016

Duo et elle, avec Alex Varenne, mars Galerie Artentranse, Paris

2013
Chic art fair, novembre, Docks en seine

Artworks

Showing all 10 results

Share